Polar Grenadine

Un tueur à ma porte

POG 2 © Dominique Ménard
POG 5 © Didier Goudal
POG 4 © Dominique Ménard
POG 3 © Dominique Ménard
POG 7 © Didier Goudal © Didier Goudal
POG 7 © Didier Goudal
POG 1 © Dominique Ménard
screenshot_00 © Nathalie Bitan
screenshot_33 © Nathalie Bitan
screenshot_20 © Nathalie Bitan
screenshot_01 © Nathalie Bitan
screenshot_13 © Nathalie Bitan
screenshot_30 © Nathalie Bitan
screenshot_11 © Nathalie Bitan
1er décembre

Agadir (Maroc)ANNULÉ

Du 7 au 9 décembre

Communauté de communes d’Erdre et Gèvres (44)

Du 25 janvier au 6 février (relâche le mardi)

Théâtre Dunois, Paris (75)

10 février

Théâtre Traversière, Paris (75)

11 avril

Théâtre 71, Malakoff (92)

Voir toutes les dates

Un polar pour des spectateurs de 9 à 99 ans.

Deux comédiens assis à une table couverte d’un velours noir qui permet de cadrer les corps dont seul le buste apparait. Posés sur la table, des accessoires de jeu, la régie : une coulisse à vue qui donne à voir ce qui fait théâtre.

Comédien et comédienne orchestre, un homme et une femme, jouent tous les personnages à l’aide de perruques et autres accessoires – un chapeau, des lunettes… – qui dessinent rapidement un profil.  Ils font les bruitages et gèrent en direct la régie son, lumière et vidéo. Derrière eux, un support de projection avec vidéoprojecteur en rétroprojection reçoit les images des décors.

Changements de plan, changements de lumière et musique de film. En un temps court, donner la sensation d’être aussi au cinéma, avec des moyens techniques légers, une narration rythmée, des changements de rôles habiles et rapides, un récit qui se déploie en direct.

Deux épisodes de 20 minutes chacun, une courte pause au milieu.
Le résumé de l’épisode précédent démarre l’épisode 2 pour les distraits qui auraient loupé un passage…

Jingle de début et de fin comme dans toute bonne série qui se respecte…

 

Production La compagnie des Hommes
Coproduction Arpajon, La Norville, Saint-Germain-lès-Arpajon
Accueil en résidence Théâtre Traversière Paris, Maison des arts de Brioux-sur-Boutonne, Maison des métallos Établissement culturel de la ville de Paris.
Avec la participation artistique du Jeune théâtre national

D'après le texte d'Irina Drozd
Mise en scène Didier Ruiz
Adaptation Nathalie Bitan et Didier Ruiz
Scénographie Solène Fourt
Vidéo Zita Cochet
Son Adrien Cordier
Avec
Nathalie Bitan
Laurent Lévy

Presse

Dossier artistique