Céleste, ma planète

CélesteIMG16@Emilia Stéfani-Law
IMG14
VILLE_CELESTE_LQ.jepeg ©Lucien Aschehoug
Céleste IMG02@Emilia Stéfani-Law
Céleste, ma planète©Emilia Stéfani-Law
21, 22 et 24 avril

Maif social club,Paris

24 mai

Théâtre Traversière, Paris

Création 2022

 

Elle est apparue un matin dans l’ascenseur. On a monté cent quinze étages en silence. Puis elle est entrée dans l’école, comme moi. Pendant la récréation, elle est restée dans la classe. Moi, penché au parapet de la terrasse de verre, je me répétais : « Ne tombe pas, ne tombe pas, ne tombe pas ». J’avais peur de tomber amoureux. À l’heure du déjeuner, elle est partie et n’a jamais remis les pieds au collège. Il fallait que je la retrouve.

Dans un futur, peut-être pas si lointain, une mégapole de tours de verres, une atmosphère tellement polluée que l’on ne sort jamais, un adolescent solitaire. Tout cet univers bascule le jour de l’arrivée de la belle Céleste à l’école. Un coup de foudre, une disparition, une course-poursuite pour la sauver mais aussi pour sauver le monde. Dystopie écologique, Céleste ma planète nous aide à réfléchir à travers un conte : quand une histoire d’amour se fait combat écologique…

A partir de 9 ans.

 

 

D’après Céleste, ma planète de Timothée de Fombelle © Gallimard Jeunesse
Mise en scène et adaptation Didier Ruiz
Dramaturgie Olivia Burton
Avec Delphine Lacheteau, Hugues de la Salle et Mathieu Dion
Scénographie Emmanuelle Debeusscher
Vidéo Zita Cochet
Création Lumière Maurice Fouilhé
Création sonore Adrien Cordier
Images animées Lucien Aschehoug et Aurore Fénié
Costumes Marjolaine Mansot
Régie Jérôme Moisson
Administratrice de production Émilie Raisson
Chargée de production Lisa Lescoeur
Chargée de diffusion et de communication Alda Sauvage

Production La compagnie des Hommes

Coproduction : Les Bords de Scènes –Grand-Orly Seine Bièvre, le Théâtre de Chevilly-Larue, Maif Social Club à Paris, Le Channel Scène nationale de Calais. Création soutenue par le Département du Val-de-Marne, le Département de l'Essonne et la SPEDIDAM.  Un projet mené en partenariat avec l’Amin Théâtre – Le TAG,  Théâtre Traversière à Paris, Théâtre Dunois à Paris, La Faïencerie-Théâtre, Creil, et l'Azimut à Antony/Châtenay-Malabry. Avec la participation artistique du Studio-Esca et du Jeune Théâtre National.

La compagnie des Hommes est en résidence aux Bords de Scènes avec le soutien de la DRAC Île-de-France et du Département de l’Essonne.

Photos @Emilia Stéfani-Law