Traces

Un projet conçu par Didier Ruiz Photo Bruno Vallet

Didier Ruiz met en place un stage de pratique théâtrale pour les personnes de plus de 75 ans, sur le thème de la « trace », de ce qui reste, de ce que l’on retient.
TRACES 1 a vu le jour en mai 2005 à Evreux avec le soutien de la scène nationale d'Evreux-Louviers, TRACES 2 en avril 2006 dansl e XVème arrondissement à Paris avec le soutien del'OPAC, de la DAC de la Ville de Paris et de la DRAC IDF.

C’est l’occasion d’essayer, d’apprendre, d’être surpris et surtout de se surprendre non pas en jouant des «rôles» mais en faisant travailler sa mémoire et sa fantaisie. Pas de personnages mais des personnes dignes et vivantes. Aucune disposition n’est requise sinon l’envie de partager un moment privilégié.

Il s’agit d’une envie forte de faire un travail spécifique auprès d’une population de plus de 75 ans.
Rarement sollicités, ils sont pour moi des acteurs privilégiés avec lesquels j’ai l’habitude de travailler depuis 1999 avec Dale Recuerdos (je pense à vous).

Il n’est pas question ici de travailler sur des partitions personnelles comme dans Dale Recuerdos mais plutôt sur des axes précis comme pour un stage de théâtre «normal » destiné à un public plus jeune.

Sortant du cadre restreint à mon goût des ateliers de prise de parole ou de mémoire, je propose un vrai stage de théâtre spécifique et adapté.
Il ne s’agit de formation mais d’initiation dans un cadre professionnel.
Chaque séance de travail de 3 heures s’organisera en deux temps : le premier destiné au corps, le second à la parole.

Le premier axe de travail porte sur le corps. Là encore peu de propositions artistiques intègrent le mouvement physique des gens âgés.
A travers une approche douce et progressive, je cherche à retrouver des gestes perdus, des mouvements oubliés. Du pas de tango qu’on esquisse aux lèvres qui murmurent un secret inaudible, la posture et la silhouette sont mises en avant et deviennent objets de théâtre.
Ici la lumière sera très importante pour découper et mettre en valeur ou bien cacher ce qui doit l’être.

Avec

Suzanne d'Argoeuves
Loli Carpentier
Anita Egger
Christiane Guflet
Paulette Mittey
Germaine Prunier
Elisabeth Rossi

Production l'OPAC de Paris, la compagnie des Hommes et l'association Entraide